Triboulières: Renforcement de l’alimentation du canal de la Bourne

Station de Triboulières

Contexte

Le SID gère l’exploitation d’un canal historique, le canal de la Bourne qui a pour vocation l’adduction en eau d’irrigation.

La prise d’eau du canal de la Bourne se fait à l’aide du barrage d’Auberives-en-Royans.

Le canal permet l’irrigation de tout le territoire de la Bourne, une partie du territoire du Sud-Est Valentinois, une partie du territoire de Crest Nord et d’Allex-Montoison par le biais de la réserve de Juanon qu’il alimente également. Le canal sert également au fonctionnement de l’usine hydroélectrique de l’Écancière.

Le canal de la Bourne
Barrage d'Auberives en Royans

L’article L.214-18 du Code de l’Environnement impose à tout ouvrage transversal dans le lit mineur d’un cours (seuils, barrages) de laisser dans le cours d’eau à l’aval, un débit minimal garantis­sant en permanence la vie, la circulation et la reproduction des espèces vivant dans les eaux au moment de la construction de l’ouvrage. Ce débit, appelé débit réservé, d’une manière générale, est fixé au 1/10ème du module.

Avant le 1er janvier 2014, les valeurs des débits réservés étaient les suivantes :

  • débit réservé au droit du barrage d’Auberives-en-Royans : 420 l/s
  • débit réservé imposé au seuil de la Lyonne : 80 l/s (loi du 21 mai 1871 modifiée le 22 juillet 1887)
  • débit réservé imposé au droit du Pont de Manne (en aval sur la Bourne) : 500 l/s (loi du 21 mai 1871 modifiée le 22 juillet 1887)

Après le 1er janvier 2014, les valeurs des débits réservés ont été réévaluées après étude et concertation avec les services de l’État (arrêté interpréfectoral n°2014101-0078 du 09 mai 2014) :

  • débit réservé imposé au droit du Barrage d’Auberives-en-Royans : 2 m3/s
  • débit réservé imposé au seuil de la Lyonne : 351 l/s
  • débit réservé au droit du Pont de Manne : 2 351 l/s

Par conséquent la hausse des débits réservés entraine une baisse des débits disponibles pour le canal de la Bourne de 1 851 l/s. Ceci oblige à diminuer de manière conséquente les prélèvements au niveau de la retenue du barrage d’Auberives-en-Royans pour l’alimentation du canal de la Bourne.

L’augmentation des débits réservés a été acceptée par le Syndicat d’Irrigation Drômois sous réserve de pouvoir compenser au moins partiellement les prélèvements manquants par un prélèvement dans l’Isère (ressource non déficitaire). 

L’objectif est de permettre la poursuite des activités utilisant les eaux amenées par le canal de la Bourne à périmètre constant sans développement des surfaces irriguées.

Station de Triboulières

La station de pompage se situe sur la commune de Saint-Nazaire-en-Royans, au niveau de la confluence de l’Isère et de la rivière Bourne. Elle se trouve en rive gauche de l’Isère, quelques centaines de mètres après la confluence.

L’autorisation Loi sur l’Eau a été obtenue le 4 Août 2015.

La maîtrise d’oeuvre a été attribuée au cabinet CA’Eau après appel d’offre.

Le marché de travaux a été attribué de la manière suivante :

  • LOT 1 : Génie Civil – Palplanches – Canalisations -> EIFFAGE TP
  • LOT 2 : Equipements Electromécaniques -> SAS SOC – CEGELEC
  • LOT 3 : Groupes Electrompomes -> XYLEM

Le marché de la Vanne Canal a quant à lui été attribué à la société CMS HYDRO.

Station de Triboulières

Les travaux achevés au printemps 2019 ont permis une mise en service pour la même saison d’irrigation.

Coût et financements

Le montant prévisionnel des travaux était de 2 300 000 € HT dont 50% éligibles.

Le financement prévisionnel de l’opération est le suivant :

  • FEADER : 259 000 €
  • Conseil Départemental de la Drôme : 250 000 €
  • Région : 250 000 €
  • Conseil Départemental de l’Isère : 46 000 €
Le montant final des travaux s’élève à 2 238 059,33 €HT.